Arche vers l'inconnu

Je ne sais pas trop s'il s'agit d'une balançoire, mais quand j'ai vu ces deux troncs reliés par une planche, j'ai tout de suite pensé à une sorte d'arche ou de portail vers je ne sais trop où. Je trouve que la structure dégage un petit quelque chose de celtique, un peu à la manière de Stonehenge. Le lac d'Argent et le mont Orford ne font qu'amplifier le côté mystique de cet endroit. 

Je ne sais pas trop s'il s'agit d'une balançoire, mais quand j'ai vu ces deux troncs reliés par une planche, j'ai tout de suite pensé à une sorte d'arche ou de portail vers je ne sais trop où. Je trouve que la structure dégage un petit quelque chose de celtique, un peu à la manière de Stonehenge. Le lac d'Argent et le mont Orford ne font qu'amplifier le côté mystique de cet endroit. 

Lac de la tranquillité

Avec presque un mois de retard, voici ma première photo "d'été". Elle a été prise sur les berges du #Lacdargent à #Eastman dans les #CantonsdelEst. On aperçoit au loin le #montOrford. C'est un petit coin de pays paisible où j'ai eu le plaisir d'y passer un après-midi tranquille à profiter du soleil. C'est le genre de journée parfaite où l'on retrouve le bon mélange de ciel bleu et de nuages. 

Avec presque un mois de retard, voici ma première photo "d'été". Elle a été prise sur les berges du #Lacdargent à #Eastman dans les #CantonsdelEst. On aperçoit au loin le #montOrford. C'est un petit coin de pays paisible où j'ai eu le plaisir d'y passer un après-midi tranquille à profiter du soleil. C'est le genre de journée parfaite où l'on retrouve le bon mélange de ciel bleu et de nuages. 

Couleurs en grappe

J'insère à nouveau un peu de couleurs dans mes photos après quelques clichés urbains qui dégageaient une atmosphère plus sombre. Voici des fleurs de catalpa photographiées en mai dernier. Personnellement, je ne connaissais pas cette espèce d'arbre avant de la remarquer dans la cour arrière de mon ami. Selon Wikipedia, le mot "catalpa" proviendrait de la langue cherokee et signifierait "viande". Autre fait intéressant, l'odeur que dégage cet arbre éloignerait les  mouches et les moustiques.  Pour en revenir à la photo, je constate que ce genre de photo est plus compliqué à prendre qu'il n'y paraît. Lorsqu'on photographie un sujet d'aussi près, il est facile d'oublier que le plan de mise au point est mince. Par exemple, on remarque que j'ai surestimé ce plan, car les deux fleurs ne sont pas totalement nettes. Heureusement, les cœurs de celles-ci, où se trouve la majorité des détails, sont nets ce qui vient sauver la photo. Quoique, avouons-le, la plupart des gens n'auraient pas remarqué cette petite faute technique. 

Rayon de lumière

Voici une vue du #centreville de #Montréal prise de #nuit à partir du pont #JacquesCartier. Celle-ci est similaire à la précédente que j'ai publié en avril dernier. Elle manque un peu de netteté parce que ce genre de photo requiert généralement une longue exposition. Ne disposant pas de trépieds à ce moment, j'étais limité par ma capacité à maintenir l'appareil immobile le plus longtemps possible accroupis et les bras en extension au travers d'un grillage de protection. Bien que cette photo ne soit pas aussi précise que sa sœur, elle nous permet tout de même de comparer l'apparence du centre-ville de jour et de nuit. Une chose est certaine, l'envie ne manque pas de retourner sur la piste cyclable accompagné d'un trépied pour prendre une photo plus nette et moins bruyante. 

Passage vers l'angoisse

Cette photo a été prise sur le passage piétonnier du #pontJacquesCartier qui enjambe le #FleuveSaintLaurent. Disons que ce n'est pas l'endroit le plus chaleureux de #Montréal. Être entouré d'autant de grillages à quelque chose d'angoissant. Je peux vous dire, par expérience personnelle, qu'on n'a pas trop le goût de s'y attarder et qu'on accélère le pas inconsciemment. On pourrait presque croire qu'il s'agit d'un tunnel extérieur d'une prison ou d'un autre lieu du genre. Le noir et blanc contribue à l'atmosphère glauque de la photo en accentuant le contraste entre les zones d'ombre et de lumière. 

Arrêt obligatoire

Pour les trois prochaines photos, je vais laisser la couleur et la nature quelque peu de côté pour prendre une tangente plus urbaine et monochrome. Voici une photo de ce qu'on pourra bientôt requalifier de centre-ville longueuillois avec les gratte-ciel qui n'arrêtent pas d'y pousser. On remarque, à droite, la tour SSQ, plus récente addition du lot. Si cela vous intéresse, j'ai d'ailleurs publié des images de l'édifice alors qu'il était en construction à la même période l'été passé. Au centre, on trouve le terminus d'autobus et la station de métro Longueuil - Université de Sherbrooke qui constitue pour plusieurs la porte d'entrée de Montréal. Cette photographie a été prise à partir du pont Jacques-Cartier. 

Porte d'un autre temps

Comment passer à côté de cette vieille porte en bois muni d'une poignée en fer forgé. On peut se demander si cette grange n'a pas déjà servi d'étable en regardant la porte qui est divisée en deux. Initialement, je prévoyais publier cette photo en noir blanc, car ceci permet généralement de mieux faire ressortir les textures. Cependant, j'ai changé d'idée afin de préserver la riche palette de couleurs présente dans le bois vieilli de la porte et le vert des quelques feuilles qui viennent tout juste d'apparaître. 

S'agripper au mur

Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'ai un faible pour les vieilles granges. Celle-ci me semble particulièrement intéressante en raison de la quantité impressionnante de plantes grimpantes présente sur ces murs. Malheureusement, cette photo a été prise au début du printemps alors que toutes les feuilles n'étaient pas encore sorties.  

Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'ai un faible pour les vieilles granges. Celle-ci me semble particulièrement intéressante en raison de la quantité impressionnante de plantes grimpantes présente sur ces murs. Malheureusement, cette photo a été prise au début du printemps alors que toutes les feuilles n'étaient pas encore sorties.  

Fleurs printanières 3D

J'ai choisi de publier cette photo parce que j'apprécie l'effet de 3 dimensions produit par la faible profondeur de champ, c'est-à-dire que seulement les branches les plus près sont nettes alors que le reste de la photo est flou. On a généralement recours à ce type d'effet lorsque l'on veut isoler un ou deux sujets de l'arrière ou de l'avant-plan. Il est plutôt rare de l'utiliser dans un contexte comme celui-ci parce qu'on pourrait juger l'image comme étant trop saturée. Si je suis généralement d'accord avec cette approche, qui préconise de diriger le regard de l'observateur grâce à différents procédés photographiques, il est parfois souhaitable de sortir des sentiers battus et d'arrêter de prendre les gens par la main. Autrement dit, il est acceptable de prendre des photos où l'on doit s'arrêter quelques secondes pour bien les contempler et en apprécier l'originalité.

Fleur printanière 2

Même si le printemps nous a quittés depuis déjà près d'une semaine, cela ne nous empêche pas de pouvoir admirer ces fleurs d'un peu plus près. Comme je le mentionnais dans mon billet précédant, cette #fleur de pommier a été prise au verger #Cryo de #MontSaintHilaire au mois mai dernier. J'aime les pétales qui sont d'un blanc éclatant encadré et possédant une légère teinte. Le vert des feuilles a une brillance qu'on retrouve seulement au printemps alors qu'elles ont fraîchement éclos. 

Même si le printemps nous a quittés depuis déjà près d'une semaine, cela ne nous empêche pas de pouvoir admirer ces fleurs d'un peu plus près. Comme je le mentionnais dans mon billet précédant, cette #fleur de pommier a été prise au verger #Cryo de #MontSaintHilaire au mois mai dernier. J'aime les pétales qui sont d'un blanc éclatant encadré et possédant une légère teinte. Le vert des feuilles a une brillance qu'on retrouve seulement au printemps alors qu'elles ont fraîchement éclos. 

Fleurs printanières

Je ne sais pas s'il s'agit de la première année où cette activité est offerte, si c'est une initiative privée des vergers hilairemontais ou si elle est chapeautée par la municipalité. Toutefois, je sais que c'est une très bonne idée. Au cours de la fin de semaine de la fête des Patriotes, les vergers de #Mont-Saint-Hilaire ont ouvert leurs sentiers aux familles pour que ces dernières puissent y piqueniquer. Avec un couple d'amis et leur petite batterie sur deux pattes nous sommes allés au verger #CRYO. Ce fut assez impressionnant de voir tous les pommiers en fleurs avec la montagne en arrière-plan. 

Je ne sais pas s'il s'agit de la première année où cette activité est offerte, si c'est une initiative privée des vergers hilairemontais ou si elle est chapeautée par la municipalité. Toutefois, je sais que c'est une très bonne idée. Au cours de la fin de semaine de la fête des Patriotes, les vergers de #Mont-Saint-Hilaire ont ouvert leurs sentiers aux familles pour que ces dernières puissent y piqueniquer. Avec un couple d'amis et leur petite batterie sur deux pattes nous sommes allés au verger #CRYO. Ce fut assez impressionnant de voir tous les pommiers en fleurs avec la montagne en arrière-plan. 

Ligne tendue

Comme je l'ai mentionné plus tôt, j'ai été assez surpris de constater la présence de pêcheurs à la halte routière d'#OtterburnPark. Celui-ci a travaillé très fort, malheureusement, ces efforts ne lui ont pas permis d'en récolter les fruits. J'ai bien attendu pour capturer sa prise, mais elle est demeurée dans le fond de la rivière #Richelieu. C'est un cas où le #bonheur des uns fait le #malheur des autres. J'imagine que ce n'est que partie remise.

Comme je l'ai mentionné plus tôt, j'ai été assez surpris de constater la présence de pêcheurs à la halte routière d'#OtterburnPark. Celui-ci a travaillé très fort, malheureusement, ces efforts ne lui ont pas permis d'en récolter les fruits. J'ai bien attendu pour capturer sa prise, mais elle est demeurée dans le fond de la rivière #Richelieu. C'est un cas où le #bonheur des uns fait le #malheur des autres. J'imagine que ce n'est que partie remise.

De près et de loin

Cette photo se veut un mélange des deux précédentes. Elle permet, d'une part, de visualiser le réseau de racines dans son ensemble, d'autre part, de replacer l'arbre dans son contexte en nous montrant les berges de la rivière #Richelieu, le pont des trains qui la traverse et le #MontSaintHilaire à l'horizon. On peut également remarquer la présence de quelques pêcheurs qui profite tranquillement du soleil en taquinant le poisson.

Cette photo se veut un mélange des deux précédentes. Elle permet, d'une part, de visualiser le réseau de racines dans son ensemble, d'autre part, de replacer l'arbre dans son contexte en nous montrant les berges de la rivière #Richelieu, le pont des trains qui la traverse et le #MontSaintHilaire à l'horizon. On peut également remarquer la présence de quelques pêcheurs qui profite tranquillement du soleil en taquinant le poisson.

Mise en valeur

Alors que je venais de passer les 20 dernières minutes avec mon appareil collé le plus possible sur le réseau de  racines que vous avez vu sur la dernière photo, j'ai levé mon regard et j'ai été stupéfait de constater à quel point l'arbre fournissait le cadre idéal pour mettre en valeur la vue du #MontSaintHilaire à partir des berges de la rivière #Richelieu à la halte routière d'#OtterburnPark.

Alors que je venais de passer les 20 dernières minutes avec mon appareil collé le plus possible sur le réseau de  racines que vous avez vu sur la dernière photo, j'ai levé mon regard et j'ai été stupéfait de constater à quel point l'arbre fournissait le cadre idéal pour mettre en valeur la vue du #MontSaintHilaire à partir des berges de la rivière #Richelieu à la halte routière d'#OtterburnPark.

Iceberg forestier

Il était vraiment intéressant de regarder l'ensemble des racines exposées des arbres pour constater à quel point ce qu'on aperçoit normalement ne reflète qu'une minorité de la réalité. À regarder un arbre, il est difficile de croire qu'on en aperçoit que la pointe ( d'un iceberg). Rappelons que cet endroit est souvent inondé et par conséquent la terre érodée.

Il était vraiment intéressant de regarder l'ensemble des racines exposées des arbres pour constater à quel point ce qu'on aperçoit normalement ne reflète qu'une minorité de la réalité. À regarder un arbre, il est difficile de croire qu'on en aperçoit que la pointe ( d'un iceberg). Rappelons que cet endroit est souvent inondé et par conséquent la terre érodée.

Sylvebarbe

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ce vieil arbre fascinant. Je me demande bien quel âge il a. Une chose est certaine, il présente une forme pour le moins spéciale avec son écorce boursouflée. Pour les amateurs du Seigneur des anneaux, il me fait penser à un ent, ces  vieilles créatures à mi-chemin entre les arbres et les hommes.  Ou peut-être est-ce une ent-femme qui sommeille? On croirait presque pouvoir discerner un visage à sa base.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ce vieil arbre fascinant. Je me demande bien quel âge il a. Une chose est certaine, il présente une forme pour le moins spéciale avec son écorce boursouflée. Pour les amateurs du Seigneur des anneaux, il me fait penser à un ent, ces  vieilles créatures à mi-chemin entre les arbres et les hommes.  Ou peut-être est-ce une ent-femme qui sommeille? On croirait presque pouvoir discerner un visage à sa base.

Ça sent le printemps

Le #printemps fait son œuvre. Il faut croire que ce mâle #colvert a su jouer ses cartes correctement pour séduire cette gente demoiselle. On s'imagine qu'il a tiré profit du magnifique reflet de son plumage ou qu'il a cancané (pas au sens de colporter des ragots, mais bien au sens original associé au cri du #canard)  les mots justes à sa douce moitié. Ces deux tourtereaux étaient inséparables durant l'heure et demie que j'ai passée à la halte routière d'#Otterburnpark. D'ici quelques semaines, ils vogueront probablement sur la rivière #Richelieu en compagnie de leur marmaille.

Petite note, je regardais hier la provenance des gens qui ont vu mes photos sur Facebook dernièrement et j'ai été surpris de constater que #Urziceni en #Roumanie était la seconde ville où j'ai rejoint le plus de personnes. Alors à tous mes amis roumains: "bunã ziua, mulţumesc !"

Baignade inondable

Comme vous pouvez le constater, une bonne partie de la halte routière d'#Otterburnpark se trouve en zone inondable. J'ai d'ailleurs appris à mes dépens en voulant prendre une photo le plus bas possible que même si le sol semble sec, il est gorgé d'eau. Heureusement, j'avais des shorts foncés qui ont absorbé le liquide sans que ça paresse trop. Tout ça pour dire qu'on retrouve un étang tout juste à côté de la rivière #Richelieu pour le plus grand plaisir de ce mâle #colvert.

Comme vous pouvez le constater, une bonne partie de la halte routière d'#Otterburnpark se trouve en zone inondable. J'ai d'ailleurs appris à mes dépens en voulant prendre une photo le plus bas possible que même si le sol semble sec, il est gorgé d'eau. Heureusement, j'avais des shorts foncés qui ont absorbé le liquide sans que ça paresse trop. Tout ça pour dire qu'on retrouve un étang tout juste à côté de la rivière #Richelieu pour le plus grand plaisir de ce mâle #colvert.

Camouflage 2

J'ai principalement décidé d'aller à la halte routière d'#Otterburnpark sachant que des canards ont l'habitude d'y prendre une pause. Quand je suis arrivé, le stationnement était bondé, ce qui est parfaitement compréhensible compte tenu de la température, je me suis alors dit: "hey boy, oublie ça les canards". Comme de fait, les seuls oiseaux en vue étaient les goélands qui se dorlotaient au soleil sur la structure brisent glace à proximité du pont des trains.  Comme il y avait des éléments de paysages intéressants, j'ai décidé de rester, mais alors que je tourne la tête, je remarque des herbes qui bougent un peu au loin. Quelle fut ma surprise en apercevant la tête de cette femelle  colvert parmi la végétation.

J'ai principalement décidé d'aller à la halte routière d'#Otterburnpark sachant que des canards ont l'habitude d'y prendre une pause. Quand je suis arrivé, le stationnement était bondé, ce qui est parfaitement compréhensible compte tenu de la température, je me suis alors dit: "hey boy, oublie ça les canards". Comme de fait, les seuls oiseaux en vue étaient les goélands qui se dorlotaient au soleil sur la structure brisent glace à proximité du pont des trains.  Comme il y avait des éléments de paysages intéressants, j'ai décidé de rester, mais alors que je tourne la tête, je remarque des herbes qui bougent un peu au loin. Quelle fut ma surprise en apercevant la tête de cette femelle  colvert parmi la végétation.

Combat de longue haleine

Cela fait maintenant près d'un mois que je n'ai pas publié de photo. Avec la météo de cet après-midi, il était difficile de rester enfermé à l'intérieur. J'ai donc pris mon appareil et me suis dirigé vers la halte routière d'#Otterburnpark dans l'espoir de prendre quelques photos intéressantes. Je n'ai pas été déçu.  Voici le premier cliché de la série où l'on retrouve deux arbres engagés dans une lutte sans pitié depuis on dirait bien fort longtemps.  Il semblerait qu'à force d'effort celui de droite a réussi à transpercer son adversaire au niveau des racines.

Cela fait maintenant près d'un mois que je n'ai pas publié de photo. Avec la météo de cet après-midi, il était difficile de rester enfermé à l'intérieur. J'ai donc pris mon appareil et me suis dirigé vers la halte routière d'#Otterburnpark dans l'espoir de prendre quelques photos intéressantes. Je n'ai pas été déçu.

Voici le premier cliché de la série où l'on retrouve deux arbres engagés dans une lutte sans pitié depuis on dirait bien fort longtemps.  Il semblerait qu'à force d'effort celui de droite a réussi à transpercer son adversaire au niveau des racines.