La nature à portée de main

Hier, je suis allé faire un petit tour à la #RéservenaturelleMcGill sur le #MontSaintHilaire dans l'espoir de prendre quelques photos d'animaux sauvages. J'ai été plutôt surpris de constater que le principal animal que j'ai rencontré au départ sont des banlieusardes qui aime se rencontrer à haute voix leurs problèmes de couples.

J'ai rapidement bifurqué dans un sentier moins achalandé pour m'éviter les feux de l'amour, version montérégienne. Malgré cela, j'ai été un peu déçu du peu de vie présente. Cela jusqu'à ce que j'arrive à une pierre au burned hill et qu'un petit tamia me fasse faire le saut alors que je regardais la vue (qui est en grande partie obstruée par des arbres contrairement au Pain de sucre ou Dieppe). Heureusement, il a été très courageux et il ne s'est pas enfui. En fait, il était plutôt curieux ce qui m'a laissé le temps de le prendre en photo ce qui n'a pas été une mince affaire avec une lentille manuelle.

Un peu plus loin, j'ai fait la rencontre de ce cerf de Virginie qui broutait tranquillement dans le bois. Je ne sais pas pour vous, mais il me donnait un peu l'impression d'être "lendemain de veille" avec son pelage ébouriffé.