Potentiel en lumière

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Voici mon image préférée de ma série sur le monde du plus petit. On y voit une "cocotte" d'#épinettebleue qui est frappée par un #rayon de soleil qui alors que le couvert de feuille qui la surplombe s'entrouvre sous l'effet d'une légère brise estivale. Cette photo est une chance sur 1 million, car la lumière est entrée parfaitement pour mettre également en relief le tapis de lichen qui supporte le fruit du conifère.

Avec la #photographienumérique on a toujours une idée approximative de quoi auront l'air nos photos en les révisant sur l'écran de notre appareil, mais ce n'est qu'une fois qu'on les regarde pour la première fois sur l'écran de l'ordinateur qu'elles prennent réellement #vie. Parfois, on a des surprises inespérées. Certaines images déclenchent un petit pincement quand on les "ouvre" pour la première fois. C'est ce qui s'est passé avec celle-ci. Je ne sais trop pourquoi, j'ai de la difficulté à détourner le regard quand je l'affiche sur mon écran. En réfléchissant pour écrire ce texte, je suppose qu'elle évoque une forme de #potentielinachevé avec cette cocotte desséchée qui vraisemblablement ne poussera pas pour devenir l'arbre auquel elle était destinée. Cependant, on ne peut pas nier la présence d'un certain #espoir engendré par la lumière qui l'éclaire particulièrement. Mais pour être honnête, j'essaie de mettre des mots sur une #sensation, ce qui demeure toujours imparfait.   

D'un point de vue plus technique, comme les clichés précédant, l'intérêt de celui-ci réside principalement dans les #détails. On peut observer l'ombre qui se créer sur chacune des "pétales" de la #cocotte. Le #lichen avec ses #couleurs vibrantes est aussi un élément de la photo en s'opposant au ton un peu plus neutre de la "cocotte". Finalement, la présence de zones ombragées hors foyer à l'avant-plan et à l'arrière-plan accentue encore plus les détails présents chez le sujet principal.