Ces étoiles qui tournent

 

Quand je suis parti de la maison, j'avais en tête d'à peu près reproduire ceci, mais la nuit. J'avais l'impression que dans un champ de baseball abandonné l'affaire serait chocolat. Finalement, j'ai été un peu déçu par le résultat qui a donné ceci. (J'ai écrit ce texte avant d'avoir arrangé les photos. À voir le résultat fini, je suis moins déçu. :) )

On se rend rapidement compte que même à Saint-Hilaire la pollution lumineuse est assez impressionnante, en particulier dans le coin de la gare. J'aimerais bien voir le ratio luminaire par habitant de ce quartier. Seulement quelques étoiles ont réussi à percer cette lumière parasite et cela même après plusieurs minutes d'exposition.

Heureusement,  je me suis rappelé le rappelé du terrain de "shuffle board" que j'avais découvert l'été passé. (Pour voir les photos de jour c'est ici). L'endroit  était entouré de grands cèdres qui ont fait d'office d'écran. En plus, je trouve que la présence de la pancarte ajoute un petit quelque chose.

Si je publie cette photo aussi tard, c'est que lorsqu'on fait de la photo d'étoiles, ou à tout le moins quand on veut l'effet de "tourbillon", chaque photo prend plusieurs minutes à accomplir. L'avantage c'est que cela nous sort de notre train-train quotidien où tout doit être fait à vitesse grand V. Ici, ça ne donne rien de se presser, il faut donner le temps à la lumière de se rendre, même si elle voyage très vite, elle ne va pas accélérer pour te faire plaisir. Prend ton mal en patience, ton gaz égale et admire le paysage.